Découvrez Cuba !

Présentation du pays :

Révolutionnaire, culturelle, charmeuse, danseuse, musicale ! Des mots qui retentissent comme un leitmotiv pour définir cette île enivrante et ensorcelante.

Dès votre arrivée, lors de votre premier voyage à Cuba, vous serez confronté à toutes sortes de chocs et de paradoxes car la Cuba du XXIe siècle ne ressemble à aucune autre destination au monde. Économiquement pauvre, mais culturellement riche, dotée d’une architecture éblouissante, Cuba est à la fois étrangement euphorisante et surprenante.

Les subtilités de cette île résultent de son histoire : une saga trépidante, marquée par la colonisation espagnole, l’esclavage, l’indépendance, la création d’une république et une Révolution. À mi-chemin entre les États-Unis au nord et l’Amérique latine au sud, Cuba lutte depuis longtemps pour trouver sa place. Même son écologie, ainsi que l’a souligné un jour Alexander Von Humboldt, est franchement insolite : une sorte de «  Galápagos des Caraïbes » où coexistent des phénomènes naturels contradictoires.

Laissez-vous emporter vers cette île captivante où l’on vit au rythme de la salsa, du mojito et des vieilles voitures américaines ! Cuba Hasta siempre !

Découvrez nos offres :

Informations pratiques :

valise-voyage-250Décalage horaire :

-6 h été comme hiver, car les Cubains appliquent l’heure d’été, comme nous.

Temps de vol :

Aéroport de La Havane : environ 10h, sans escale

Moyen de paiement:

Il y a deux monnaies à Cuba : le peso cubain (la monnaie nationale) n’est utilisée que par les Cubains et le peso convertible utilisé par les étrangers. Ni l’une ni l’autre de ces monnaies n’est exportable. Les dollars US et les cartes américaines sont déconseillés car lourdement taxés, il vaut mieux emporter des euros pour faire le change. Les chèques de voyage (libellés en euros) se changent aux guichets des banques, on peut également y retirer des espèces avec une carte bancaire internationale (Visa, MasterCard). On trouve de plus en plus de distributeurs automatiques Règlements possibles par carte bancaire dans les établissements de standing et les zones touristiques.

Indicatif téléphonique pays:

De la France vers Cuba : 00 + 53 + numéro du correspondant précédé de l’indicatif ville.
De Cuba vers la France : 119 + 33 + numéro du correspondant (sans le 0 initial).

Electricité:

110 volts. Prises de courant à fiches plates : un adaptateur est donc nécessaire, mais tous vos appareils ne fonctionneront pas forcément avec ce voltage… Il vous faudra alors recourir à un petit transformateur (certaines casas particulares en possèdent). Heureusement, pas mal d’hôtels et casas particulares ont des prises 110 V et 220 V (c’est précisé !). Certains hôtels possèdent aussi des prises occidentales, mais c’est plutôt rare.

Pour les ressortissants français

Un passeport en cours de validité, valable pour la durée du séjour.

La carte de tourisme est l’équivalent du visa d’entrée pour Cuba. Toute personne désirant se rendre à Cuba pour un séjour touristique de 30 jours maximum doit être en possession d’une carte touristique (nominative) pour Cuba délivrée, à titre payant, par le consulat de Cuba à Paris et les tours opérateurs français agréés par les autorités cubaines.

Une assurance médicale est exigée par les autorités cubaines pour les voyageurs se rendant à Cuba. Il est fortement recommandé de vérifier qu’une telle assurance a bien été souscrite, et qu’une attestation a été produite. Les voyageurs qui ne seront pas en mesure de produire cette attestation devront souscrire cette assurance à leur arrivée à Cuba, auprès d’une agence cubaine. Une attestation d’assurance demandée par Internet liée à une carte de crédit Visa ou Mastercard suffit.

Ces informations sont données à titre indicatif. Pour plus de renseignements, consultez le site du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Santé et vaccins:

Diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, rougeole (pour les enfants) recommandés.

Ces informations sont données à titre indicatif. Pour plus de renseignements, consultez le site du ministère www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs

Événements et festivals:

  • 01 janvier : Día de la Liberación à Cuba.Commémoration du 1er janvier 1959, jour où les rebelles, avec Castro à leur tête, se rendirent maîtres de Santiago.
  • 28 janvier : Anniversaire de José Martí à Cuba. Commémoration de la naissance du héros national de l’indépendance cubaine, le 28 janvier 1853.
  • première semaine d’avril : Semana Santa à Trinidad. Comme en Espagne, la tradition de la Semaine sainte reste vive ici. Processions et cérémonies religieuses ont lieu toute la semaine.
  • 19 avril : Jour de la baie des Cochons à Cuba. On commémore la victoire des troupes de Fidel Castro dans la baie des Cochons, suite à une tentative d’invasion de l’île par les États-Unis. C’était le 19 avril 1961.
  • 24 au 29 juin : Carnaval de Trinidad (Fiestas San Juaneras). Parade coloreé de masques et de chars allégoriques, courses de chevaux dans les rues de la ville, jeux traditionnels et bals populaires.
  • fin juillet : Carnaval de Santiago de Cuba. Le carnaval de Santiago de Cuba est le plus ancien et le plus célèbre des carnavals cubains, l’un des plus trépidants des Caraïbes. Musique, danse et paillettes éblouissent et amusent la foule en délire dans la belle capitale de l’Oriente, à l’extrême est de Cuba. Une histoire mouvementée, des préparatifs effrénés pendant plusieurs mois, une chaleur humaine indescriptible : c’est l’événement majeur de l’année, à vivre sans modération !
    Il se déroule généralement entre le 22 et le 28 juillet, autour du Día de la Revolución, la fête nationale cubaine. Dates sous réserves.
  • 26 juillet : Día de la Revolución à Cuba. La fête nationale (le 26 juillet) commémore l’attaque de la caserne de la Moncada à Santiago de Cuba le 26 juillet 1953 par le jeune avocat Fidel Castro, alors à la tête de quelque 130 hommes. Bien qu’elle échoue et que Fidel Castro soit fait prisonnier, cette date est considérée comme le début de la révolution cubaine. La Havane se couvre d’affiches et de posters à la gloire du régime tandis que, à la Moncada, le Président tient un discours. Attention : les 25 et 27 juillet sont également des jours fériés.
  • 01 au 31 aout : Carnaval de La Havane.  Attendez vous à une fiesta d’enfer en ville, et particulièrement le long du Malecón. Congas, percussions, danses, sensualité, couleurs, costumes éclatants, bière, rhum et joie de vivre. Sans oublier des défilés de chars, les comparsas (troupes de danseuses et de danseurs) et les munecones (grosses têtes en papier mâché)… La fête débute souvent dès le vendredi soir précédant l’ouverture officielle du carnaval. Sur deux week-ends en août (généralement du 1er au 2e dimanche du mois) ; dates sous réserves.
  • 09 octobre : Anniversaire de la mort de Che Guevara à Cuba.

Lire

  • L’automne à Cuba, de Leonardo Padura, 2002
    En cet automne 1989, le cyclone qui menace La Havane perturbe l’inspecteur Mario Conde au moins autant que la découverte de la corruption qui régnait parmi ses collègues du commissariat et la mise à la retraite de son chef. Il pense à démissionner mais accepte de mener une dernière enquête sur un assassinat: le meurtre horrible et quasi rituel d’un ancien responsable de l’économie cubaine exilé et de retour avec un passeport américain. Il fouille le passé et plonge dans l’époque des confiscations, nationalisations et magouilles que la situation a permises. Désabusé, il dévoile surtout le malaise d’une génération de trentenaires qui n’a connu que le revers de la médaille révolutionnaire. Leonardo Padura utilise ici toutes les ressources du roman noir pour aller au plus profond des interrogations de ce qu’il nomme « la génération cachée », la sienne et celle de son héros.
  • Le vieil homme et la mer, de Ernest Hemingway, 1952
    Le vieil homme part tout seul, sur la mer, dans sa petite barque, à la recherche d’un grand poisson. Le grand poisson mord à son hameçon.
    Pendant trois jours et deux nuits le vieux luttera contre lui. A la fin, au prix des efforts incroyables, il en viendra à bout. Le vieux installe sa voile et met le cap sur la terre. Au bout d’une heure, les requins arrivent et dévorent le grand poisson. Le vieux en tue autant qu’il peut, mais quand il rentre au port il ne reste du poisson que la tête et l’arête. C’est la condition même de l’homme qui est dépeinte ici; c’est l’histoire du courage humain, de l’énergie humaine, de l’amour des êtres; c’est le poème de la pêche au gros poisson, c’est la victoire du cœur sur le désespoir.

Regarder

  • Buena Vista Social Club, Wim Wenders, 1999 : Ry Cooder a compose la musique de Paris Texas et de The End of Violence. Au cours du travail sur ce dernier film, il parlait souvent avec enthousiasme a Wim Wenders de son voyage a Cuba et du disque qu’il y avait enregistre avec de vieux musiciens cubains. Le disque, sorti sous le nom de « Buena Vista Social Club », fut un succes international. Au printemps 1998, Ry Cooder retourne a Cuba pour y enregistrer un disque avec Ibrahim Ferrer et tous les musiciens qui avaient participe au premier album. Cette fois, Wim Wenders etait du voyage avec une petite equipe de tournage.
  • Fresa y Chocolate, de Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío, 1993
    Dans un quartier de la Havane, David, un étudiant militant du parti communiste est chargé d’enquêter sur les activités transfuges d’un marginal, Diego. Ce dernier, homosexuel et fier de son pays, tombe amoureux de David.

Climat :

Le climat subtropical partage l’année en deux saisons principales : une période humide entre mai et octobre, avec des températures moyennes de 30°C en juillet et août, et une période sèche de novembre à avril, pendant laquelle les températures descendent jusqu’à 20°C en février.
On observe de plus fortes chaleurs dans l’est, et les précipitations sont assez importantes un peu partout à la fin de l’été, pendant septembre et octobre, avec également des possibilités d’ouragan.
Le coeur de l’hiver est la période idéale pour visiter Cuba.

Faune et Flore :

L’excellent état de conservation et la diversité de ses écosystèmes font de Cuba une destination d’exception pour les fervents du tourisme de nature.
A Cuba, on peut trouver plus de hui mille espèces végétales. Aux bois précieux comme l’acajou, le cèdre, le bois de fer, il faut ajouter les arbres fruitiers : manguiers, goyaviers, pamplemoussiers, avocatiers. On peut aussi croiser plusieurs variétés d’orchidées, de cactus, de mangroves, de palmiers et les aussi observer les mogotes, ces élévations au sommet arrondi qui veillent jalousement sur ce fossile végétal qu’est le palmier-liège.
La pratique des randonnées est facilitée dans les principales zones éco-touristiques par des sentiers balisés et la présence de guides professionnels. Le spéléo-tourisme, l’observation de la flore et de la faune, en particulier des oiseaux, la photographie de chasse et les promenades à cheval sont des modalités qui trouvent d’excellentes conditions à Cuba.
La faune possède de véritables joyaux, dont la grenouille la plus petite du monde et l’oiseau le plus petit de la planète, tandis que près de 4% du total des espèces recensées au niveau mondial sont représentées dans la flore terrestre.

Fiche d’identité :

Capitale: La Havane
Superficie : 109 884 km2
Population : 11 167 325 hab.
Monnaie: Le peso cubain convertible et le peso cubain
Langues: L’espagnol
Religion : Catholicisme (85 %), judaïsme et santería (religion afrocubaine)

Quand partir ?

Quand partir à Cuba ?
Nous contacter

Vous souhaitez partir à Cuba ?

N'hésitez-pas à contacter notre équipe pour pourra vous aider dans vos choix !
Nous contacter